Comité Départemental du Gers de Basket-Ball

L’instantané le plus long, au pays des gascons

Une saison figée : plongée gersoise dans un exercice inachevé.
 

Episode 5 : UAV, BEC2, SAJ, ESG3
(Régionale 2 féminine, poule A)

Saison de transition pour les championnats régionaux séniors féminines.
 
Pour la première fois depuis un bon moment, il n'y avait pas de représentantes gersoises en Prénationale, suite à la relégation des réservistes gimontoises... le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'était pas le cas à l'échelon inférieur !
 
Afin d'homogénéiser les championnats entre les secteurs Pyrénées et Méditerrannée (où le niveau R3F n'existait pas), les deux poules de R2F et les deux poules de R3F se sont mêlées en quatre poules de "Régionale 2". Avec pour objectif la réduction à trois poules pour la saison 2020-2021, via un nombre conséquent de descentes en Pré-Région [projet en suspend suite au gel de la saison].
 
Conséquence : dix (10 !) équipes gersoises se retrouvent à ce niveau, réparties entre les poules A et B. Un grand écart entre des équipes descendant de PNF (Gimont 2) et d'autres montant de PRF (L'Isle-Jourdain)... et des poules à trois vitesses.

C'est simple... ll y avait autant d'équipes gersoises en R2F que dans les deux divisions départementales (D2F et PRF) réunies !
Dans cette poule A, quatre représentantes gersoises : les vicoises, les jégunoises, les réservistes élusates et l'équipe 3 gimontoise.
 
Tout en haut du classement, les hautes-garonnaises de Tournefeuille 2 ont fait cavalier seul durant toute la saison, tel un rouleau compresseur, menées par des joueuses habituées à des niveaux supérieurs : aucune défaite, et des scores s'apparentant davantage à des résultats NBA qu'à la 7ème division féminine française !
Jugez-en donc par vous-mêmes : sur 13 rencontres,  une seule fois moins de 80 points marqués (72, à Jégun, pour l'anecdote), 9 fois plus de 90 points inscrits, dont 6 fois plus de 100...
 
Derrière, pour compléter le podium, on retrouve, au coude-à-coude, l'UAV et le BEC 2, avantage tangos, vainqueurs assez nettes des deux confrontations (+9 et +17). Un classement dans la lignée de la saison passée pour les vicoises (3èmes) ; un exercice bien plus confortable pour les élusates, à la lutte pour le maintien depuis leur accession à la division en 2017, et qui ont su bénéficier de l'hétérogénéité du championnat.

Classement 19/20

Habituées du haut de tableau de Régionale 3, défaites en finale d'accession en 2018-2019, les crocos jégunoises n'étaient pas loin derrière, avec un bilan positif (7 victoires pour 6 défaites), 5èmes-- et le même nombre de points que les 4èmes et les 6èmes -- mais le maintien n'était pas encore acquis.

Seule une victoire les séparait de la 7ème place, synonyme de rélégation... et parmi les cinq adversaires encore à affronter, le trio de tête ! Y compris, donc, deux "derbys" à l'issue incertaine...
 
Photo saison 2018-2019.
Saison beaucoup plus galère, en revanche, pour l'autre équipe gersoise reversée de Régionale 3 dans cette poule : 13 défaites en autant de rencontres pour Gimont 3.
 
Un dur apprentissage à ce niveau pour cette jeune équipe -- comme peuvent en témoigner quelques chiffres : en moyenne, 29 points marqués et plus de 80 encaissés -- qui a parfois évolué en effectif très réduit.